Comment se lancer dans l’e-commerce en Afrique ?

Comme j’ai déjà eu l’occasion de l’évoquer dans plusieurs de mes articles, Internet regorge aujourd’hui d’immenses opportunités pour entreprendre ou investir en Afrique.

La Banque Africaine de Développement (BAD) évalue à plus de 500 millions le nombre d’internautes présents sur le continent africain, avec un taux de pénétration de 40 % du numérique.

L’économie numérique en Afrique est majoritairement dominée par le secteur de l’e-commerce. Car c’est une activité particulièrement prisée par les porteurs de projet en Afrique. D’ailleurs, le nombre d’entreprises dans ce secteur augmente significativement depuis quelques années sur le continent.

Lire également : « 13 Idées de business rentables à lancer en Afrique »

Si l’activité du commerce en ligne en Afrique est un business qui vous tente, vous êtes au bon endroit. Dans cet article, je vais vous expliquer la démarche à suivre pour vous lancer dans cette activité.

Lire également : «7 Idées de business rentables sur Internet à lancer en Afrique»

Un marché à fort potentiel

Le nombre d’internautes en Afrique qui effectue des achats sur Internet augmente chaque année de 20 %, soit 6 % de plus que la moyenne mondiale, selon la BAD.

Par ailleurs, on compte aussi plus de 270 start-ups, opérant dans 30 pays d’Afrique, dans le secteur du commerce en ligne en Afrique.

Enfin, pendant la crise sanitaire, le chiffre d’affaires des entreprises du Gafa (Google, Amazon, Facebook, Apple) a carrément explosé. Confinés chez eux, et avec les fermetures des magasins physiques, les gens se sont massivement tournés vers l’e-commerce. Résultat, explosion des commandes et explosion en même temps des bénéfices de ces entreprises. Même tendance sur le continent africain, où de nombreuses start-ups ont vu aussi leur chiffre d’affaires exploser.

On peut donc dire que le secteur de l’e-commerce représente un marché à fort potentiel sur le continent africain. C’est un secteur d’avenir qui, grâce à ses nombreuses opportunités, peut véritablement contribuer au dynamisme de l’ensemble du continent.

Lire également : « 5 modèles économiques intéressants pour gagner de l’argent sur Internet »

Bien étudier son marché

Avant de se lancer, certaines données sont indispensables. Vous devez vraiment, au préalable, réaliser une bonne étude de marché : votre offre, les concurrents, le profil de la clientèle, les tendances, les habitudes des consommateurs, les lois en vigueur sur le marché, la zone géographique, les démarches administratives nécessaires dans le pays où souhaitez vous lancer…

Pour aller plus loin, je vous invite à lire l’article : « Comment faire une étude de marché avant de lancer son entreprise ? »

Compétences et formation nécessaires

Pour ouvrir une boutique en ligne, vous n’avez pas nécessairement besoin de compétences techniques particulières. Vous pouvez même vendre vos produits uniquement via les réseaux sociaux, gratuits et accessibles à tous.

Si vous avez cependant le projet d’ouvrir une boutique en ligne, à ce moment-là, vous auriez peut-être besoin de quelqu’un pour vous aider à créer votre site Internet, l’héberger et en assurer la maintenance.

Enfin, il y a des gens qui, sans formation, se lance chaque jour dans la vente en ligne. Donc, l’absence de diplôme ne constitue pas un handicap pour moi. Toutefois, je pense qu’avoir un diplôme ou plusieurs diplômes, notamment dans le commerce, la vente, la comptabilité, la relation client, le marketing ou encore le digital, peut être un gros plus et profiter à vos affaires. Alors pensez-y !

Budget et matériels nécessaires

Si vous n’avez pas beaucoup d’argent au démarrage, la meilleure solution pour vous est de vendre d’abord sur les réseaux sociaux. En effet, vous avez aujourd’hui la possibilité de créer un compte professionnel sur la plupart des réseaux sociaux : WhatsApp, Instagram, Facebook, Twitter… Gratuits et accessibles à tous.

Si vous voulez absolument un site Internet pour vendre vos produits, il existe aujourd’hui des modèles en ligne de sites d’e-commerce, personnalisables, gratuits et accessibles. Un peu sur le modèle des thèmes pour la création d’un blog. Mais j’avoue qu’il faut quand même avoir quelques notions en informatique et s’armer de patience. Mais rien de sorcier ! En plus, vous avez beaucoup de ressources sur Internet pour vous guider pas à pas. Vous pouvez trouver des thèmes de site d’e-commerce sur WordPress, Blogger, Wix

Pour ceux d’entre vous qui ont un peu plus d’argent, vous pouvez payer un développeur qui créera votre site de A-Z. Comptez à peu près entre 30 000 – 600 000 Fr. CFA, voire plus. Ces montants peuvent, bien sûr, varier en fonction de vos besoins. En investissant un peu d’argent, vous êtes certain d’avoir un site vraiment opérationnel, avec toutes les fonctionnalités, un nom de domaine, l’hébergement, le logo et parfois même la rédaction du contenu de présentation de vos produits. Certains prestataires proposent parfois une offre complète.

Si vous avez de l’argent, je vous suggère de solliciter l’aide d’un professionnel car, au moins, vous ne prenez pas de risque et vous êtes sûr que le site est bien fait. Mais sachez toutefois que, sur le continent africain, le support de vente le plus utilisé reste quand même les réseaux sociaux. En plus de leurs accessibilités et gratuités, ils permettent de toucher une audience plus large.

Concernant le budget d’achat des stocks pour le démarrage, celui-ci varie vraiment en fonction des produits que vous souhaitez vendre. Enfin, il faut aussi tenir compte du budget du local pour le stockage de votre marchandise. Également, celui-ci va varier selon le type ainsi que la quantité de marchandises vendues.

Où s’approvisionner en marchandise ?

Si vous êtes seul ou à deux, je pense que la vente de produits de première nécessité peut être une option intéressante pour vous. Car vous pouvez-vous approvisionner directement auprès des producteurs locaux.

Vous avez également la possibilité d’être simplement un intermédiaire entre les clients et les fournisseurs. Vous permettez ainsi à des fournisseurs de gagner en visibilité et / ou d’élargir leurs clientèles. Avantage, vous êtes livré en produits directement par votre fournisseur et vous n’avez pas de stock à gérer.

Au démarrage, je vous recommande de privilégier plutôt l’approvisionnement sur le marché local. Car l’approvisionnement sur le marché extérieur représenterait un investissement financier important, d’après moi.

Comment trouver vos clients ?

Pour trouver des clients, votre meilleur allié sera les réseaux sociaux. Vous devez absolument être présent sur tous les réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Twitter… En effet, la grande majorité de vos clients est sur les réseaux sociaux, vous vous devez donc d’y être aussi. En plus du gain de visibilité, vos clients pourront vous contacter plus facilement et rapidement, si besoin.

Si vous avez opté pour une boutique en ligne, pour attirer de nouveaux clients et les inciter à faire des achats sur votre site, votre plateforme de vente doit impérativement être sécurisée. C’est indispensable ! Après tout, qui aurait envie d’effectuer des achats sur un site qui n’inspire pas confiance, personne je crois.

Même s’il est vrai que le paiement mobile se développe considérablement sur le continent, néanmoins le paiement à la livraison reste le moyen le plus populaire. C’est même le moyen de paiement aujourd’hui le plus adapté au contexte africain. À cause notamment des problèmes de connectivité fréquents dans certaines zones.

Enfin, au début, vous pouvez aussi jouer sur les prix par rapport à la concurrence. Pensez aussi aux promotions, cela vous permettra, à coup sûr, d’attirer de nouveaux clients.

Comment devient-on rentable ?

Je pense que la rentabilité de votre business va dépendre de votre offre, mais aussi du marché. Cependant, une bonne stratégie de communication et de marketing, combinée avec un bon référencement (si choix d’un site Internet), me semble essentielle pour assurer la rentabilité de votre business.

Après le défi majeur en Afrique, qu’on se le dise, reste l’accès à Internet. Car le réseau Internet est encore très inégal sur le continent. Il y a même dans certaines zones des problèmes fréquents de connectivité. Cela peut impacter fortement votre rentabilité.

Il y a également d’autres paramètres à prendre en compte et qui peuvent aussi impacter votre rentabilité : les infrastructures, la logistique, la sécurité (de vos livreurs et vos stocks), etc.

Pour terminer, le marché de la vente en ligne devient de plus en plus concurrentiel aujourd’hui en Afrique. Pour être vraiment rentable, vos produits doivent se démarquer de l’offre existante sur le marché. Ce n’est que comme cela que vous gagnerez de nouveaux clients et ferez des bénéfices.

Lire également : « Faire un business plan est indispensable avant de se lancer ! »

Images : Iwaria.com

Laisser un commentaire

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)