Concept : La découverte de l’agriculture hydroponique au Rwanda

Cette semaine, mon concept « coup de cœur », c’est l’agriculture hydroponique !

Je n’avais jamais entendu parler de cette technique, avant de voir défiler sur mon fil Twitter, un tweet au sujet de Marie Aline Iraguha, une jeune Rwandaise de 22 ans, étudiante et fondatrice d’« AliFarm Group » (une entreprise agro-alimentaire).

Qu’est-ce que l’hydroponie ?

L’hydroponie est « une technique qui consiste à faire pousser des plantes en utilisant des solutions nutritives minérales sans avoir recours à la terre ».

C’est un concept innovant et très ingénieux qui répond à deux objectifs : combler le manque d’espace, d’une part, et, d’autre part, lutter contre l’insécurité alimentaire en milieu urbain.

À la tête de son entreprise agro-alimentaire (AliFarms Group), Marie Aline y cultive des fruits et des légumes en ayant recours à cette technique.

Les avantages de la technique de l’hydroponie

J’ai découvert que l’hydroponie était une technique qui pouvait être utilisée pour cultiver presque tous les types de denrées alimentaires : les concombres, les tomates, les poivrons, les épinards, le céleri, et même des plantes et herbes aromatiques. Comme vous le voyez, le champ des possibilités est très vaste !

Ce concept m’a tapé dans l’œil, car, comme je l’ai expliqué plus haut, c’est une technique agricole qui ne nécessite pas d’avoir recours à la terre. Cette pratique utilise ainsi moins d’espace, moins d’eau et aussi moins d’engrais, contrairement à l’agriculture conventionnelle. L’hydroponie présente donc de nombreux avantages et bénéfices.

À lire également : « Iwaria : la banque d’images en ligne dédiée à l’Afrique »

Intérêt pour l’Afrique

Je trouve cette méthode agricole particulièrement innovante. C’est, sans aucun doute, une des solutions au défi de l’insécurité alimentaire auquel fait face aujourd’hui le continent africain, avec une population qui ne cesse d’augmenter. C’est une pratique qui mériterait vraiment d’être élargie à toute l’Afrique, selon moi.

Marie Aline, autodidacte et inspirante

En faisant une petite recherche rapide sur Internet, j’ai découvert que Marie Aline s’était formée toute seule. Pour ce faire, elle a suivi des cours en ligne et a également pu échanger avec des experts du secteur agricole en Afrique avant de se lancer. C’est une vraie autodidacte. Son entreprise est aujourd’hui prospère. Et la jeune femme inspire d’autres jeunes de son âge.

Parallèlement à son activité d’agricultrice, Marie Aline est également étudiante en deuxième année à l’« African Leadership University ». Ses revenus tirés de sa ferme lui permettent, notamment, de financer ses études.

Bravo Marie Aline !

Photos : Compte Twitter de Marie Aline Iraguha

Laisser un commentaire

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)