Faire un business plan est indispensable avant de se lancer !

Le business plan ou « plan d’affaires » est un outil incontournable pour tout entrepreneur. C’est même une étape préalable avant de se lancer dans la création de son entreprise.

Qu’est-ce qu’un business plan ? Quelle est son utilité ? Quelles sont les composantes essentielles d’un business plan ? Comment réussir son business plan et les erreurs à éviter ? Comment réaliser un business plan simple et efficace ? Je réponds à toutes ces questions dans cet article.

À la fin de mon article, le business plan n’aura plus de secret pour vous et vous pourrez, tout seul, réaliser votre business plan.

À lire également : « 8 Étapes pour créer votre entreprise en Afrique »

Qu’est-ce qu’un business plan ?

Un business plan est un dossier très complet qui présente votre projet de création d’entreprise. Ce dossier présente l’ensemble des actions qui seront conduits par le porteur de projet, les moyens qu’il va déployer pour y parvenir ainsi qu’une indication sur son calendrier pour atteindre les objectifs fixés.

Quel est son utilité ?

Pour l’entrepreneur, véritable feuille de route, le business plan lui permet de structurer son projet. Grâce à ce dossier, l’entrepreneur pourra mesurer la maturité et le niveau d’aboutissement de son projet, juger du réalisme et de la rentabilité de celui-ci.

Le business plan est aussi un outil de communication destiné à vos futurs partenaires (investisseurs, associés, banques, proches). Son objectif est de convaincre vos interlocuteurs de vous suivre et de vous soutenir financièrement dans votre projet.

Que contient-il ?

Bien structurer son business plan est essentiel. Celui-ci doit contenir un certains nombres de points importants.

Je vais prendre un peu de temps dans ce paragraphe pour vous expliquer, étape par étape, les composantes essentielles d’un business plan.

Étape 1 : Présentation de votre projet

Tout business plan débute par ce que l’on appelle un « Executive summary » : Il s’agit d’une présentation très synthétique qui présente les grandes lignes de votre projet de création d’entreprise, de deux pages maximum. Cette présentation doit être « vendeuse » et donner envie à vos lecteurs d’en savoir plus sur votre projet.

On doit y retrouver les éléments suivants dans votre « Executive summary » :

Votre activité et votre secteur d’activité : Vous devez être le plus précis possible : Par exemple, pour une boutique de vêtements, en plus du magasin, vous devez préciser si les clients auront la possibilité de commander en ligne, quels seront vos délais de livraison, le type de produits vendus, etc ;

Les valeurs de votre entreprise : Vous devez mettre en avant les valeurs qui décrivent le mieux votre entreprise (entraide, solidarité, écologie, etc.). Il faut évoquer aussi la mission de votre entreprise ;

-Votre profil et les membres de votre équipe : Il faut parler de votre parcours, présenter votre équipe, leur parcours, leurs expériences, leurs points forts. Objectif : montrer qu’il y a une complémentarité entre votre parcours et celui des membres de votre équipe.

Étape 2 : L’étude de marché

Vous devez effectuer une analyse précise et complète de votre marché. L’étude de marché a pour but de montrer que votre produit répond à une demande réelle présente sur le marché. Votre offre vient donc matcher cette demande !

Votre étude de marché doit évoquer les éléments suivants :

L’analyse du marché ;

Les tendances sur le marché ;

Les contraintes et réglementations sur votre secteur d’activité, c’est-à-dire l’obtention d’un diplôme ou d’une autorisation obligatoire pour exercer et autres démarches administratives nécessaires ;

Votre implantation : Où sera située votre entreprise ;

Le profil de vos futurs clients : Sexe, âge, zone géographique, catégorie socioprofessionnelle, etc ;

Vos concurrents : Qui sont-ils ? Quelles sont leurs forces et leurs faiblesses ;

Votre positionnement et votre avantage concurrentiel : Quel sera votre positionnement par rapport à la concurrence ? Quel sera votre « petit truc » à vous qui fera la différence (allez-vous jouer sur les coûts, les prix, le savoir-faire technique, etc.).

À lire également : « Comment faire une étude de marché avant de lancer son entreprise ? »

Étape 3 : La partie économique du business plan

Grâce à votre étude de marché, l’identification de vos concurrents existants et de votre cible, vous allez pouvoir établir le modèle économique de votre entreprise.

Dans cette étape, vous devez répondre à la question cruciale suivante : comment votre entreprise va-t-elle gagner de l’argent ? Par exemple : le modèle économique de la presse, c’est principalement la publicité et l’abonnement (notamment pour la Presse écrite).

Cette étape est très importante, accordez-vous suffisamment de temps pour bien définir quelle sera votre stratégie commerciale.

C’est dans cette étape qu’il faut également développer votre stratégie de communication et de marketing. Il s’agit d’expliquer ici comment votre entreprise va attirer et fidéliser ses futurs clients. On est vraiment dans de l’autopromotion. Vous devez aussi réfléchir à votre image de marque (logo, signature, discours commercial, etc.).

Étape 4 : La partie juridique

La structure juridique de votre entreprise, c’est l’aspect légal de votre projet.

On doit y retrouver les éléments suivants :

Le régime social ;

La responsabilité du dirigeant ;

Le régime fiscal de l’entreprise ;

Les règles de fonctionnement de votre entreprise.

Je vous conseille de vous renseigner auprès de la chambre de commerce de votre pays d’origine, car ces éléments peuvent varier d’un pays à un autre, notamment le régime social ou encore le régime fiscal.

Étape 5 : la partie financière

C’est la partie qui va le plus intéresser vos futurs partenaires. Ils pourront ainsi se baser sur les données financières indiquées dans votre dossier pour évaluer de la rentabilité de votre projet ou pas.

La partie financière de votre business plan doit contenir les éléments suivants :

Le plan de trésorerie : C’est l’argent immédiat disponible de votre entreprise. Le plan de trésorerie annuel présente les rentrées d’argent et les sorties d’argent de votre entreprise prévu la première année. Cela vous permettra d’établir votre trésorerie mensuelle disponible. Car vous pourrez, d’une part, identifier les dépenses (les sorties d’argent) que vous devrez prendre en charge et, d’autre part, vous assurez d’avoir suffisamment de rentrées d’argent pour payer vos dépenses.

Le compte de résultat prévisionnel : Vous devez identifier deux colonnes : les charges (les dépenses) et les produits (les recettes) durant une période. La différence entre les deux colonnes indique soit des pertes ou soit des bénéfices pour votre entreprise.

Dans le compte de résultat, on doit y retrouver : le chiffre d’affaires prévisionnel, celui-ci découle de votre étude de marché ; les dépenses prévisionnelles (achat de marchandises, de matières premières, frais de transport, impôts, etc).

Le but ici est de rassurer les investisseurs que votre chiffre d’affaires prévisionnel sera en mesure de couvrir les dépenses prévisionnelles. Il s’agit aussi de montrer que la rentabilité dégagée permettra de vous rémunérer et de rémunérer votre équipe.

Le bilan prévisionnel, avec d’un côté, l’actif (tout ce que l’entreprise possède : bien immobilier, stock) ; et, de l’autre côté, le passif (ce sont les dettes de l’entreprise).

Le plan de financement : C’est un outil prévisionnel qui permet à l’entrepreneur d’anticiper ses futurs besoins en financement, de son lancement jusqu’aux trois premières années d’activité. Le plan de financement est constitué des emplois et des ressources.

Le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement : c’est un peu technique et long, je vous invite à rechercher vous-même sur Internet.

La partie financière du business plan est assez technique et souvent redoutée des entrepreneurs débutants. Cependant, j’ai tenu à vous lister l’ensemble des éléments essentiels qui doivent y figurer. Ces éléments sont importants pour vos futurs partenaires afin de leur permettre de juger de la rentabilité ou pas de votre projet de création d’entreprise.

Je ne suis volontairement pas rentrée dans les détails de chaque élément pour ne pas vous embrouiller ou vous perdre. Mais si vous êtes curieux et que vous voulez approfondir certain élément, je vous invite à faire une petite recherche sur Internet.

Cette partie étant un peu technique, certains entrepreneurs décident parfois de se faire aider par des professionnels (experts-comptables, consultants, analystes financiers…). L’aspect financier de votre projet de création d’entreprise étant très important, il est fortement recommandé d’investir un peu d’argent afin de s’offrir les services d’un professionnel. Cela vous permettra ainsi de mettre toutes les chances de votre côté pour convaincre vos futurs partenaires de vous suivre. Des personnes qui pourront vous financer et vous aider à concrétiser votre projet de création d’entreprise.

À lire également : « 7 Pistes pour trouver votre idée d’entreprise en Afrique »

Quelques conseils pour réussir votre business plan

Soyez précis et concis : Évitez les généralités et les approximations. Mentionnez bien vos sources pour justifier vos chiffres ou vos affirmations.

-Restez simple : Évitez les termes un peu trop « technique » car tous vos lecteurs doivent vous comprendre en lisant votre business plan.

Structurez votre propos et soignez la forme de votre dossier : Vous devez respecter chaque étape du business plan. Faites attention aux fautes d’orthographe. Allégez au maximum vos phrases. Ajoutez aussi des visuels. Gardez à l’esprit, la qualité avant la quantité !

Mettez en avant votre motivation : Ayez un ton optimiste et dynamique. Cela montrera à vos interlocuteurs que vous croyez en vous et en votre projet.

Comment faire un business plan

Faire son business plan tout seul n’est pas facile, surtout la partie financière qui s’adresse à vos futurs partenaires.

Vous pouvez demander de l’aide à vos proches ou à des professionnels, comme je l’ai mentionné plus haut : Experts-comptables, chambre du commerce et de l’industrie de votre pays d’origine, chambre des métiers ou à des experts spécialisé dans l’accompagnement des jeunes entrepreneurs. Alors, bien sûr, cela va nécessiter un effort financier de votre part. Cependant, si vous n’avez pas beaucoup d’argent, vous pouvez uniquement solliciter de l’aide pour la partie financière qui, je vous l’accorde, est un peu technique.

Enfin, sachez aussi que vous avez de nombreux outils en ligne, accessibles et gratuits, pour vous aider à créer votre business plan.

Par exemple le site « lecoindesentrepreneurs.fr » vous propose de créer votre business plan grâce à leur logiciel en ligne gratuit. C’est simple et rapide, vous êtes guidé étape par étape pour réaliser votre dossier.

Voici le lien : « Comment faire un business plan avec notre logiciel en ligne gratuit ? »

Un autre site intéressant : « 8 outils pour créer un business plan gratuit »

Images : Iwaria.com

2 Replies to “Faire un business plan est indispensable avant de se lancer !”

  1. […] lire aussi : « Faire un business plan est indispensable avant de se lancer ! », je vous explique comment faire son business […]

  2. […] À lire également : Faire un business plan est indispensable avant de se lancer !  […]

Laisser un commentaire

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)