PORTRAIT : Éric Muli facilite l’accès au crédit aux ménages pauvres

Éric Muli, 28 ans, est un jeune entrepreneur Kényan, fondateur de « Odyssey Capital » créé en 2014. L’entreprise propose des produits et services financiers à destination des particuliers (à faibles et moyens revenus) ainsi qu’aux entreprises au Kenya.

Le jeune homme propose notamment des prêts commerciaux et des avances sur salaire via une structure appelée « Lipa Later », une filiale de son entreprise.

Réussite et reconnaissance internationale

Depuis sa création en 2014, « Odyssey Capital » a réussi à se frayer un chemin dans le monde très difficile de la finance au Kenya. Preuve de cette réussite, l’entreprise collabore aujourd’hui avec plusieurs grands groupes internationaux tels que  Samsung, Huawei, TECNO Mobile, Walmart et Airtel. De très prestigieux partenaires qui apportent à l’entreprise d’Éric une reconnaissance internationale.

L’année dernière, « Odyssey Capital » a même été salué par le très prestigieux « London Stock Exchange Group ».

Conquérir l’Afrique

La société a également ouvert des bureaux en Ouganda et en Tanzanie. Mais Éric n’entend pas s’arrêter là. Le jeune homme est très ambitieux. C’est carrément toute l’Afrique qu’il veut conquérir.

« Nous construisons une entité africaine et pas seulement une entité locale. » Éric Muli.

Une entreprise paritaire

Au fil des années, l’entreprise a su constituer une équipe solide : plus de 100 employés aujourd’hui et 500 agents commerciaux sur le terrain. Éric milite également pour la parité en entreprise et applique strictement celle-ci à l’embauche.

Lire aussi : Docteur Diana Esther Wangari : Des Médicaments Pour Tous !

Son aventure américaine

À la fin de ses études secondaires au Kenya, Éric obtient une bourse pour étudier au Babson College à Wellesley aux États-Unis. Pendant ses études en Amérique, il crée sa première entreprise, une société de marketing appelée « Jossle ».

Le retour au pays

Malgré cette expérience enrichissante aux Etats-Unis, Éric n’est pas totalement épanouie. Le jeune homme ressent en effet un vide en lui et est convaincu qu’il lui manque quelque chose. À cet état, s’ajoute le mal du pays.

« En obtenant mon diplôme en 2014, j’avais un désir ardent de retourner chez moi et de commencer à construire une entreprise qui aurait un impact sur les communautés dans lesquelles j’ai grandi », explique-il à Forbes Afrique.

C’est ainsi que l’année de son retour au Kenya, Éric crée « Odyssey Capital ».

Le parcours d’Éric est très inspirant ! Et j’aime beaucoup l’idée de l’accès au financement pour tous. Cela est une chance pour les ménages défavorisés à qui les banques ne prêtent pas en Afrique. L’entreprise d’Éric est donc une alternative pour eux.

Bravo Éric !

Source : Forbes Afrique

Lire aussi : Schizzo Thomson, Fondateur et Directeur Général de “Sky Energy Africa”

Laisser un commentaire

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)